Auprès de nourrissons et de bébés, nous pouvons notamment intervenir dès qu'il y a suspicion (ou diagnostic avéré) : 

  • D'un trouble neurodévelopemental.
  • D'un retard des acquisitions sensori-motrices.
  • D'un trouble des habilités de la motricité fine, manipulation des outils scolaires (colle, ciseaux, ...) et du prégraphisme.
  • D'un trouble du comportement ludique (jeux atypiques, passivité, communication verbale et non-verbale peu fonctionnelles).
  • D'un trouble dans la réalisation des activités de la vie quotidienne, par rapport au niveau attendu pour son âge dans un ou plusieurs domaines : repas (pour plus de renseignements reportez-vous à l'onglet " troubles alimentaires"), sommeil, propreté, habillage/déshabillage, hygiène.

Ce suivi peut se faire en complément de séances auprès d'autres professionnels (orthophoniste, psychomotricien...). 

Pour être la plus efficace possible, l'intervention doit être la plus précoce possible (afin de profiter de la plasticité cérébrale).

Parlez-en avec votre médecin !